Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Travail - Page 2

  • Le choix décisif

    Le 10 mars dernier, Maximilien avait écrit : "Certes, les "pseudos" ne peuvent voter ! Mais les citoyennes et les citoyens y seront conviés."

    Le "double" de Maximilien va voter au premier tour en tout cas. Et son choix était fait depuis longtemps. Cependant, au cours de la précampagne électorale des "affaires" révélées et des rapports de forces que les sondages montrent (sans toutefois indiquer souvent les marges d'erreurs), il a suivi avec attention les déclarations des uns (et de l'une) et des autres. Cela l'a conforté dans son choix.

    Mais, il a noté qu'à moins de deux semaines du jour du vote, environ un tiers du corps électoral était encore hésitant.

    C'est donc aux hésitantes et aux hésitants qu'il s'adresse. Il s'adresse aussi à celles et ceux qui envisagent de voter pour Emmanuel Macron, notamment pour éviter une surprise bien pire que celle du 21 avril 2002.

    À son avis, Emmanuel Macron, ancien ministre de l'économie de François Hollande, énarque, etc. est un produit "marketing", placé "en tête de gondole" par l'establishment et les médias. Son programme (ou ce que l'on y décèle car il dit souvent une chose et son contraire) semble encore plus à droite que les "performances" de Manuel Valls.

    Dans ces conditions, la seule option de gauche est celle du programme "L'Avenir en Commun".

    Des proches et des amis lui disent :"Oui mais je n'aime pas Mélenchon !"

    La politique n'est pas une histoire d'amour mais, si possible, de raison. Au demeurant, ce candidat est le seul à proposer une VI° République et à promettre sa démission à la fin de l'Assemblée Constituante. Il vient encore de déclarer à Marseille :" Je ne veux pas que mon nom soit un programme !".

    Son mouvement a choisi pour logo la lettre grecque PHI pour évoquer la sagesse.

    Son livre "DE LA VERTU" montre un homme apaisé, très loin de l'image colérique qu'en donnent les médias.

    Dans son intervention aux Invalides où il est question de défense il a un discours d'Homme d'État : https://www.youtube.com/watch?v=vQ6VRi0smIo&t=143s.

    Plus généralement, avant de faire son choix, on peut visionner les meetings et/ou les interventions du candidat et des membres de l'équipe de "La France Insoumise" en cherchant "jlm2017" sur You Tube, on peut également s'abonner à la "Lettre hebdomadaire".

    Ne vous trompez pas !

    P.S. : Les soutiens à la candidature de "L'Avenir en commun" sont aujourd'hui de l'ordre de 400 000 et les abonnements Facebook & Twitter de l'ordre du million. Songeons que dans les années 70 le PCF déclarait plus de 500 000 adhérents, il est actuellement autour de 50 000 !

  • Les affaires sont les affaires !

    Maximilien est resté muet depuis le début de cette année électorale. Mais il suit avec une certaine sidération et quelques craintes les évènements qui font la une des médias.

    Certes, les "pseudos" ne peuvent voter ! Mais les citoyennes et les citoyens y seront conviés.

    Et même François Hollande, le candidat qui, dans son discours du Bourget le 22 janvier 2012 proclamait "mon véritable adversaire, c'est le monde de la finance" se permet encore malgré son départ proche de donner des conseils.

    Le moment venu, Maximilien donnera son avis.

    En attendant, il se détend en regardant des vieux films sur son ordinateur (suivant l'exemple de l'un de ses camarades). Il vient de visionner avec plaisir "Topaze" de Marcel Pagnol avec Edwige Feuillère et Louis Jouvet (sorti en 1933). C'est un film où il est question d'argent et d'affaires : "Nihil novi sub sole" * !

    (*)  "Rien de nouveau sous le soleil"

    Vers la fin, Topaze (Louis Jouvet) dit ces mots : "Mais toutes les affaires que j'ai faites jusqu'ici n'étaient pas le moins du monde douteuses, de simples tripotages basés sur le trafic d'influence, la corruption de fonctionnaires et la prévarication."

    La vidéo est accessible en entier ci-dessous, le son n'est pas très bon mais c'est un vieux film !

     

    Bon visionnage !

    Maximilien 

  • Le vrai métier de François Fillon

    Maximilien est abonné à « Là-bas si j’y suis » sur internet pour 5€ par mois.
    Pour mémoire, c’est sous « Moi-Président », en juin 2014, que l’émission culte de France Inter présentée et animée par Daniel Mermet a été supprimée par Laurence Bloch, directrice de France Inter.
    N.B. : voir les détails sur : Wikipédia.

    Comme pour l’émission « Arrêt sur Images » de Daniel Schneidermann, « Las-bas si j’y suis » a choisi l'internet payant pour continuer et c'est encore mieux !
    Ce matin, Maximilien a écouté une chronique de Gérard Mordillat diffusée par « Las-bas si j’y suis ».
    Il vous propose de l’écouter en cliquant ci-dessous (durée 9 minutes) :


    podcast

    Régalez vous et/ou craignez le pire !
    Maximilien

  • Donald Trump, comment ?

    Ami(e)s lectrices @ lecteurs de Maximilien.

    L'élection de Donald Trump constitue un moment historique pour les USA et au-delà.

    Le site "Arrêt sur Images" lui a consacré une longue émission-débat le 10 novembre dernier avec, en particulier le rôle possible de Wikileaks dans le résultat final.

    Maximilien l'a vue et mise sur Dropbox pour ses lecteurs, pour y accéder cliquez sur le lien :

     

    https://www.dropbox.com/s/zsnvnkzlhy70spp/2016-11-10-ASI-emission-trump-comprendre.mp4?dl=0

     

     

    Bon visionnage !

    Maximilien

     

     

  • Le Monde Diplomatique ! Lire et faire lire !

    Je ne supporte plus les médias traditionnels aux mains du parti de l'ordre !

    La télévision est aux ordres soit du gouvernement soit du gouvernement et des actionnaires des chaines en général membres du MEDEF. Il reste ARTE, et encore !

    Les radios, c'est pareil, avec un petit bémol pour France Culture.

    La presse écrite, nationale ou quotidienne régionale est, pour l'essentiel dans la même situation. Les magazines c'est encore pareil !

    Curieusement, Les Échos, le journal de Bernard Arnault a bien entendu des éditoriaux dans la veine des autres mais certains articles rendent compte des faits d'une manière moins partisane : je lis encore la version électronique.

    Il me reste sur internet Mediapart bien entendu, arretsurimages.net, là-bas si j'y suis, etc.

    Quant à la presse quotidienne "papier" il y a La Marseillaise et L'Humanité (quoique la "ligne" du dernier congrès du PCF m'y paraît bien floue).

     

    Heureusement, Le Monde Diplomatique reste là et bien là !

    Et le numéro de juillet est particulièrement riche en articles bien éloignés de la vulgate Hollande/Valls/MEDEF !

    Ainsi, en première page :

    • L'autodestruction du Parti Socialiste.
    • Une Europe à refaire.
    • La sale guerre du président Erdogan "L"homme qui se prend pour un sultan".

     

    Mais en pages 10 et 11 : Une violente campagne antisyndicale - Information sous contrôle par Serge Halimi et Pierre Rimbert. J'y retrouve, fort bien exposé, ce qui motive ma rage !

     

    Pour vous allécher, j'en reproduis un extrait significatif. Pour y accéder cliquez sur "+Lire la suite".

    Bonne lecture !

    Maximilien

    Lire la suite