Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Libertés - Page 4

  • Un nouveau candidat à la présidentielle 2017 !

    Maximilien a trouvé ça !

    Lesquen.jpg

    Ou plutôt ce site : http://lesquen2017.com

    Au début, il a cru à un canular, c'était tellement caricatural que cela ne pouvait être qu'un coup d'un humoriste de gauche !

    Eh bien non, c'est du vrai ! L'individu est un versaillais, plus versaillais que les versaillais qui ont vaincu La Commune, c'étaient des bourgeois, il est noble.

    Henry de Lesquen du Plessis-Casso vicomte de Lesquen est un haut fonctionnaire, par ailleurs président du Club de l'Horloge (Carrefour de l'Horloge) et président de Radio Courtoisie.

    C'est un "polynarque", autrement dit un polytechnicien (X68) qui a fait l'ENA. Il faut se méfier des "polynarques", c'est une espèce qui peut être dangereuse même si tous ne le sont pas. Ainsi, Valéry Giscard d'Estaing (X44), avec le recul, n'a pas été aussi médiocre que l'on disait : sous sa présidence les droits des femmes ont évolué positivement.

    Mais, ce vicomte là parait redoutable !

    Lire la suite

  • Quousque tandem abutere, Valls, patientia nostra?

     

    mv.jpg

    Valls ! Va t'en !

    Démissionne !

    Alors que la pétition "LOI TRAVAIL NON MERCI va atteindre bientôt le million de signataires et que madame El Khomery va encore devoir répondre à côté de la plaque, tu t'obstines ! Quel jeu joues-tu ? Tu jettes de l'huile sur le feu pour jouer perso pour 2022 ?

    Tu ferais mieux de lire la suite de cette note avant de partir !

     

    Lire la suite

  • Hollande, Valls : la honte !

    Gérard Mordillat ne fait pas que des films, des documentaires de grande qualité et n'écrit pas que des livres comme "La brigade du rire" qui a été commenté sur d'autres supports.

    Il prend des positions politiques fortes en ces moments difficiles !

    C.F. : L'Humanité du 19 janvier 2016

    Maximilien a aimé.

    Lire la suite

  • Mayotte, au-delà des cartes postales !

    NguyenVincent-MAYOTTE-Bidonville-Kaweni_07.jpgMaximilien est actuellement à Mayotte, le 101° département français depuis peu.

    Ce petit archipel, au sein d'un lagon de corail, est magnifique.

    Mais, sa beauté cache une triste réalité : cette île est notre Lampedusa du Sud, les immigrés clandestins des Comores y arrivent en convois de dizaines d'embarcations appelées "kwassa-kwassas". Malgré les reconduites à la frontière aux frais de l’État et au plus grand bénéfice de l'armateur du ferry comorien qui "fait le job", plus de 3 000 mineurs sans représentants légaux errent sans repères, sans ressources ni éducation et, pour vivre, commettent des vols et trafiquent de la drogue. Il est conseillé de ne pas se promener sans précautions surtout la nuit.

    Lire la suite

  • Que faire ?

    Le 18 novembre dernier, dans la note précédente, j'avais promis de revenir sur le sujet, après la période de deuil.

    En fait, depuis, tout a été dit ou écrit dans les médias. Mais aussi, le contraire.

    Sur les causes profondes de tous ces attentats épouvantables, la responsabilité des pays occidentaux est établie depuis très longtemps. Ce sont les accords Sykes-Picot et la Société des Nations qui, en 1916, ont confié à la Grande-Bretagne le soin de conduire à l'indépendance la Palestine historique. On connaît la suite !

    Pendant la guerre froide, les occidentaux, par peur du communisme, ont préféré des dictatures plus ou moins religieuses à des démocraties.

    Enfin, l'invasion de l'Irak par une coalition (à laquelle la France ne participait pas après le discours remarquable du Ministre des Affaires Étrangères Dominique Galouzeau de Villepin devant l'Assemblée Générale de l'ONU) a, de fait, créé les conditions de l'émergence de Daech dont les principales forces sont issues de l'armée de Saddam Hussein qui a été désarmée par les forces de la coalition.

    Enfin encore, en Syrie, les puissances occidentales ont cru longtemps que le régime de Bachar el-Assad allait "tomber tout seul".

    Aujourd'hui, après les morts du Liban, de Tunis, de Bamako (là c'est Al-Qaïda), de Paris, la question du "Que faire ?"(*) reste entière malgré ou à cause de la résolution de l'ONU du 20 novembre dernier déposée par la France.

    (*) V.I. Lénine – 1902

    Lire la suite