Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • POUR UNE VI° REPUBLIQUE

    VH.jpg

    Maximilien en a assez des médias qui évoquent, qui la transparence, qui les exités catholiques sur le mariage pour tous et ignorent l'essentiel, l'écart gigantesque entre les promesses du candidat Hollande et la politique économique qui est mise en oeuvre et cette loi scélérate dictée par le MEDEF. Il a voté Hollande au deuxième tour sans aucune illusions mais, malgré tout, il ne s'attendait pas à la brutalité du virage à droite.

    Il a écouté un très beau texte de Victor Hugo (quand il était devenu de gauche) prononçé à l'Assemblée Nationale en 1851 sur un "podcast" de la Marche de l'Histoire (France Inter), à méditer aujourd'hui encore :

    Victor Hugo Assemblée Nationale 1851

    "Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, enfin, l'un et l'autre reçus leurs paiements, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !

    Savez-vous ce qui fait la République forte ? Savez-vous ce qui la fait invincible ? Savez-vous ce qui la fait indestructible ?

    C'est qu'elle est la somme du labeur des générations, c'est qu'elle est le produit accumulé des efforts antérieurs, c'est qu'elle est un résultat historique autant qu'un fait politique et qu'elle fait, pour ainsi dire, partie du climat actuel de la civilisation, c'est qu'elle est la forme absolue, suprême, nécessaire du temps où nous vivons.

    C'est qu'elle est l'air que nous respirons…"


    Nous en sommes loin !